Les appâts courants pour la pêche au toc

Le ver

le ver

Qu'il soit de terre, de terreaux ,de berge ou de fumier , c'est le roi des appâts en début de saison, il sera présent dans le sac jusqu'à juin , puis il nous accompagne après une pluie ou un orage. Choisir des vers d'une taille ne dépassant pas 5/7 cm,, le ferrage sera bien meilleur , et surtout quasi instantané et comme illustré sur la photo ,prenez soin de le monter correctement, sur un hameçon à hampe longue, de taille 10 ou 12 , en le faisant remonter sur le bas de ligne de 1 centimètre.

La teigne

la teigne

C'est l'appât toute saison et tout terrain, facile à se procurer, elle sera présente toute la saison, elle pêche aussi bien sur le fond qu'entre deux eaux. Il faut cependant prendre un soin particulier en la montant sur l'hameçon, elle as tendance à se vider facilement. Eschez sur un hameçon de 12 ou 14 sans ardillon!

La sauterelle

la sauterelle

Les beaux jours sont enfin installés, l'eau tombée durant le printemps et le début de l'été nous réserve un été ou le niveau des rivières ne devrait pas être catastrophique, les ruisseaux bénéficieront en plus de la fraîcheur des arbres.

Mais ce qui nous intéresse le plus pour le moment, se sont ces ruisseaux qui courent en plein prés, qu'ils soient lent ou rapides, torrentueux ou nonchalants, les bordures recèlent toutes ces petits insectes que sont les sauterelles. Il est donc judicieux de l'utiliser comme appât dans ce genre de situation, une sauterelle piquée par le dos, sur un hameçon fort de fer, sera une proie très appréciée de la truite. N'oubliez pas d'en faire provision le matin, elles sont moins vigoureuses donc plus facile à attraper!

Il n'est pas rare que d'un bond mal calculé, une sauterelle tombe a l'eau, malheur pour elle, la truite s'en saisira très rapidement et n'en fera qu'une bouchée, vous devinez aisément le résultat si cette sauterelle et en plus armée d'un hameçon! Une pêche qui doit être pratiquée avec la plus grande discrétion, bien en retrait du ruisseau, la marche en position basse doit être adoptée pour ne pas se faire deviner par la truite. Il est tout a fait possible de plomber une sauterelle, elle pêchera alors plus creux lorsque nos compagnes de jeu ne sont pas en activité alimentaire, ce qui permet de présenter l'appât au plus prêt de leur poste. Un bas de ligne en 12/100ème suffit largement, long d'une trentaine de centimètre, relié au corps de ligne par un petit émerillon. Le rigoletto peut être laissé, il ne gêne pas et permet de savoir ou se trouve la sauterelle, cette pêche de bordure à l'aveugle ne permet pas de voir l'appât, il se peut qu'il soit posé sur une racine, ou de l'herbe, d'où la nécessité de voir la dérive grâce au rigoletto.

Une pêche active et très prenante, qui procure des émotions fortes et de bons moments au bord de l'eau,

Le grillon

Le grillon

Pêcher la truite n'est pas seulement affaire de commerce, si beaucoup d'entre nous doivent acheter leurs appâts par obligation, d'autres devraient se servir de ce que la nature fournie.
Il existe une multitude d'appâts que l'on peut utiliser à la belle saison, qui sont gratuits et ne demande qu'un petit effort pour la récolte. Prenons un grillon, tout le monde en as déjà vu, mais combien de pêcheurs l'utilisent ? Pourtant, la pêche de surface, dans les bordures, procure une sensation des plus excitantes. Le fait de voir une truite se saisir de votre grillon, bien souvent avec rapidité et une certaine violence, devrait faire oublier les appâts de fond certains jours.
Le principal inconvénient, c'est la " chasse "de cette petite bestiole. Vous l'entendez chanter, mais dés que vous vous approchez, plus un bruit, il a senti les vibrations de vos pas, il arrête alors de frotter ses élytres les une contre les autres, ce qui donne ce " cricri cri " caractéristique. Vous pouvez le saisir lorsqu'il est en plein champs, mais le plus facile, c'est de trouver son trou, qui mesure environ 15MM de diamètre, il vous suffit alors de chatouiller avec une brindille le locataire des lieux pour le faire sortir, ou de remplir le trou d'eau, vous pouvez ainsi les cueillir dès leur sortie. Une fois cette chasse terminée, vous avez dans votre boîte une dizaine de grillon, ce n'est pas beaucoup, mais suffisant pour ce faire plaisir dans un premier temps, surtout que la récolte des grillons n'est pas toujours aisée. Si vous pêchez le matin de bonne heure, les appâts courants seront de mise, et dès que le soleil aura réchauffé l'atmosphère, le grillon prendra la relève.

La petite bête

petite bête

C'est la larve de la mouche de mai, on la trouve dans les fond sablonneux de la rivière. C'est un excellent appât mais pas toujours facile à récolter, il faut tamiser le sable avec un tamis assez fin pour récupérer les larves.

Le porte Bois

porte bois

Avec ou sans fourreau c'est une valeur sure et facile à se procurer, récoltez les deux ou trois jours avant la partie de pêche, conservez les au frais dans de la mousse humide

La mouche naturelle

mouche naturelles

Un appât de tout premier choix pour les beaux jours. Une pêche très fine qui demande beaucoup d'application et de concentration. La truite se saisis très rapidement de la mouche, et si le ferrage est en retard, vous aurez un hameçon bien nettoyé.....

Xavier HUDRY